bios_bhGuitariste classique puis électrique, autodidacte du théorbe et des musiques anciennes, Bruno Helstroffer est sollicité en qualité d’interprète par les orchestres baroques (Le Concert Spirituel, Le Poème Harmonique…) et par les formations de chambre (Amarillis, Les Musiciens de Saint-Julien, Barcarole…) avec lesquels il se produit dans le monde et réalise une vingtaine d’enregistrements discographiques.

En parallèle il s’engage dans le spectacle vivant afin de renouer avec l’aspect créatif du musicien, dans les domaines du théâtre, de la danse contemporaine, de l‘accompagnement de chanteurs populaires et des performances artistiques pluridisciplinaires (poètes, circassiens, marionnettes etc.).

Mêlant improvisation contemporaine, pièces de répertoire et poèmes, son solo de théorbe original intitulé La Chambre a été apprécié en France dans les festivals de musiques anciennes (Saintes…) comme sur la scène populaire (Trianon de Paris…) et à l’étranger (Pologne, Allemagne, Danemark…).

Pour Love I Obey, il invite au sein de son propre ensemble la chanteuse folk Rosemary Standley à élaborer un programme fantasmagorique à partir des ballades anglaises du 17e siècle et des folksongs traditionnelles américaines. Le disque paraitra sur le label Alpha et les premières représentations auront lieu à la Cité de la Musique de Paris en janvier 2015.

La fusion des langages qu’il aborde devient une identité musicale originale qui le conduit régulièrement à se produire et à enregistrer avec des jazzmen (Michel Godard&Steve Swallow, David Chevalier, Jasser Haj Youssef, Joël Grare…) ou des artistes pop (Sapho, Moriarty, Savoye).

À la frontière de styles musicaux, il marque ainsi sa volonté de marier habilement ses multiples expériences et propose une communication entre genres et artistes d’horizons différents.