© Laurent Bécot Ruiz

Alors qu’elle l’aide à triompher du Minotaure en lui donnant un fil pour sortir du labyrinthe, Ariane est abandonnée par Thésée, qui lui avait promis de l’épouser.

Les œuvres pour cordes de Locatelli offrent un regard de choix sur le remarquable dynamisme orchestral italien du début du xviiie siècle. Reflétant tout autant l’aspiration classique de Corelli que la théâtralité, l’ambiguïté dialectique et l’expérimentation virtuose de Vivaldi (deux maîtres que Locatelli a connu personnellement), ces compositions font apparaître un langage particulier, capable d’articuler les éléments les plus disparates.

La principale raison d’être de ce projet musical est d’abord de mettre en valeur la richesse de ce monde sonore destiné à l’orchestre à cordes. Il survole le corpus de l’opus 1 à 7 et ses différentes identités : concerti grossiintroduzione teatralesinfonia funebre, et concerto descriptif avec le surprenant Pianto d’Arianna (le Pleur d’Ariane). Pour ceci, une approche linguistique historique est essentielle, qui s’appuie sur tous les éléments grammaticaux, contextuels et conceptuels issus de l’étude musicologique.

Une démarche qui, toutefois, n’est pas motivée par la pédagogie, la présentation du patrimoine, ni la défense d’une quelconque (et futile) prétention d’authenticité historique. En cherchant à définir le plus précisément possible les ingrédients et outils utilisés par le compositeur, on fait apparaître ses choix propres, sa rhétorique, sa volonté expressive, phénomène transcendantal et universel.

Pour ceci nous avons pensé articuler ce projet musical autour du mythe d’Ariane, en faisant réagir une création musicale contemporaine aux compositions baroques, et en projetant une mise en espace pour les concerts. De nombreux fils tendront une toile de fond sur laquelle tous ses aspects pourront se rencontrer, se mélanger, et s’abandonner ! les personnalités se souligneront grâce à leur implication dans un phénomène global.

Olivier Fourés, musicologue.

Entremêlée aux compositions de Locatelli, ma musique établira une résonance avec la dramaturgie et l’intense expressivité des oeuvres du grand compositeur italien. Ce véritable défi de proposer un dialogue avec Locatelli m’inspire :

D’un côté, les sentiments subtils et contrastés notamment dans Il pianto d’Arianna, dont l’organisation formelle très singulière représente les états de l’âme, de l’Anima ;

De l’autre, la débordante virtuosité de l’ensemble, et du violon principal, présente dans plusieurs des compositions, évoque une sorte de démesure, de hybris. Il s’agit parfois de l’allure presque diabolique de l’écriture de Locatelli qui inspirera plus tard Paganini.

Entre les oeuvres de Locatelli et les nouvelles pièces, un nouveau fil d’Ariane sera tendu et servira de lien dans ce labyrinthe musical.

Alex Nante, compositeur

  • sam
    23
    Juin
    2018

    Arianna

    Les Traversées de l’Abbaye de Noirlac

    Pietr’Antonio Locatelli / Alex Nante
    Abbaye de Noirlac

     

  • sam
    06
    Avr
    2019

    Arianna

    Saint Dié des Vosges

    Pietr’Antonio Locatelli / Alex Nante
    Espace Sadoul

  • dim
    14
    Avr
    2019

    Arianna

    18h / 6pmTrappes en Yvelines

    Pietr’Antonio Locatelli / Alex Nante
    Auditorium de Trappes