La contrebasse est un instrument qui s’en usage de bien des façons. Laurène Durantel est un de ces artistes qui veut jouer avec toutes les facettes de son instrument.

Après des études au Conservatoire National de Paris, elle devient membre de l’Orchestre National du Capitole de Toulouse, puis contrebasse solo du même orchestre.

Elle enregistre deux disques consacrés au compositeur G. Bottesini, avec le piano Daniel Benzakoun et le violoniste Eric Lacrouts.

En tant que chambriste et soliste, elle joue dans les grandes salles européennes, Wigmore Hall, Théâtre de la Ville, Hamburg Laeiszhalle.. auprès de musiciens tels que le quatuor Ébène, Elias quartet, Belcea quartet, Valentin Erben, Francois Salque, Matthias Goerne, Celine Frisch, Mark Bouchkov…

Elle accorde une part centrale à la pédagogie, et une réelle réflexion à l’enseignement. Elle fonde en 2003 L’Académie de Contrebasse, qui durera dix ans.

Membre de l’ensemble Carpe Diem, professeur au CRR de Toulouse, elle est maintenant membre de l’Ensemble 360 depuis sa création.

Elle joue désormais avec l’Ensemble Variances et le compositeur Thierry Pecou, l’Ensemble Calliopee, l’Ensemble TM+.
Elle fait partie du quintette à cordes Mustang, avec Geneviève Laurenceau.
Elle reçoit en 2015 le Prix Nordmetall au festival Meckenburg-Vorpommen, et est lauréate Juventus 2013.
Son nouveau spectacle, Tue-tête, sera présenté en novembre au Théâtre de la Ville.