• English
  • directrice-artistique
    Marianne Piketty
    Violon vénitien de Carlo Tononi (1685)
    « Densité, fougue, virtuosité, intériorité et générosité » sont les termes élogieux avec lesquelles la presse accueille Marianne Piketty. De Bach à Piazzolla, de la diminution baroque à la création contemporaine, la violoniste Marianne Piketty développe une carrière aussi dynamique que versatile : apparitions solistes, en récital, à la tête d’un ensemble, ainsi que dans ses nombreux projets de musique de chambre. Diplômée au CNSM de Paris et à la Juilliard School de New-York, elle est l’une des héritières de la tradition classique du violon grâce à sa formation auprès de grands maîtres tels que Itzhak Perlman ou Yehudi Menuhin. En 2013, Marianne Piketty réunit autour d’elle Le Concert Idéal, ensemble à géométrie variable de solistes et chambristes internationaux venus d’horizons aussi divers que spécialisés qui emploient toutes leurs ressources pour explorer la musique sous toutes ses coutures, au travers du temps et de l’espace mais aussi de ses relations avec la littérature, le théâtre et la danse. Artiste aussi charismatique qu’incontournable, Marianne Piketty se distingue notamment par une extraordinaire envie d’entreprendre, un goût inépuisable pour les nouvelles rencontres et la performance, avec toujours au cœur la volonté de partage et l’esprit du collectif. La rigueur, l’exigence et le dépassement de soi sont les maîtres mots d’une violoniste qui pratique son instrument au pas de course, au rythme d’un athlète.
    violons
    Valentin Seignez-Bacquet
    Né en 2000 d'un père pianiste de jazz et d'une mère accordéoniste, Valentin commence le violon à l'âge de sept ans au Conservatoire à Rayonnement Régional d'Avignon. Grâce à l'orchestre national des Petites Mains Symphoniques, il a pu se produire sur de nombreuses scènes parisiennes. Valentin remporte le premier prix du concours national de Lempdes en 2014 et son DEM à l'unanimité en 2015. Il est admis à l'unanimité au concours d'entrée du CNSMD de Lyon dans la classe de Marianne Piketty en 2016 et y obtient son DNSPM en 2019 puis son diplôme de Master avec mention en juin 2021. En février 2021, Valentin joue en direct aux Victoires de la Musique Classique avec sept autres étudiants du CNSMD de Lyon, en hommage à Ivry Gitlis. En soutient à la jeunesse musicale qu’il représente, Valentin avec Sarah Khavan reçoivent la Victoire d'Honneur sur la scène de l'auditorium de Lyon. En parallèle de sa carrière de violoniste « classique », Valentin se forme aussi à la musique de Tango grâce à sa mère qui joue du bandonéon. Il acquiert aussi une réelle passion pour le violon roumain, serbe et transylvain, et pour le violon arabe et turc. 
    Juliette Leroux
    Violon français de Joseph Louis Germain (1865)
    Juliette Leroux commence le violon à l'âge de 4 ans. Elle est acceptée au CNSMDL dans la classe de Marianne Piketty, où elle obtient un "Prix de Master" en 2016, avec une mention spéciale pour son interprétation de Schubert. Sa curiosité la mène en Allemagne, où elle poursuit ses études à la Hochschule de Cologne dans la classe de Barnabás Kelemen. Elle s’ouvre en parallèle au violon baroque et bénéficie des conseils de Richard Gwilt. En 2018, elle intègre l’Académie d’orchestre de la radio de Berlin (RSB) où elle se retrouve régulièrement sous la direction de Vladimir Jurowski. Elle poursuit aujourd’hui ses études à l’Université des Arts de Berlin, dans les classes de Tomasz Tomaszewski et du Quatuor Artemis. Passionnée de musique de chambre, elle est un des membre fondateur du collectif Fractales et du festival Sanary en Musique. Elle a la chance d’accéder à la Gustav Mahler Académie, et de rejoindre régulièrement l’Académie Karajan du Berliner Philharmoniker. Chaque été, elle participe à différents festivals tels que le Festival des Lumières, Musique aux 4 Horizons, Les Chorégies d’Orange, Sanary en Musique, le Festival Academy Budapest, Les soirées du Castellet, Bolzano Bozen et partage la scène avec des musiciens de renom comme Maxim Rysanov, Gilles Apap, Garett Lube, Michel Moragues, David Guerrier, Kazimierz Olechowski, Marie Joseph Jude, ou Barnabás Kelemen.
    Romane Queyras
    Violon italien gracieusement donné (1733)
    Issue d'une famille de musiciens, Romane valorise la richesse des différentes cultures. Après 3 ans auprès de Marianne Piketty au CNSMD de Lyon, qu'elle clôture brillamment par un DNSPM et une mention spéciale de musique de chambre, elle part à Berlin pour un master à UdK dans la classe de MoYi et y obtient son master en 2017. Elle suit ensuite MoYi à Aarhus en master soliste. En novembre 2020 elle termine ses études, à la suite d'un récital, où on lui attribut « Un timbre raffiné et un élégant surplus technique, qui ont mis en évidence le caractère unique des œuvres. En particulier, les expressions musicales fournies de manière convaincante par la maîtrise subtile de l'archet. ». Elle est maintenant violon solo de l'Ensemble Hermes au Danemark. Avec son mari Nicolas Sublet, elle dirige une part du festival des Rencontres Musicales de Haute Provence chaque été. Tout au long des ses concerts, elle a le privilège de jouer auprès d'artistes de grande renommée, parmi eux, Nicolas Dautricourt, Raphaël Merlin, Alexandre Tharaud, Jean-Guihen Queyras, Antje Weithaas ou encore Tabea Zimmermann.
    Marie Salvat
    www.mariesalvatmusic.com
    Marie Salvat est une passionnée de musique sous toutes ses formes. Du violon, qui l'a emmenée de Perpignan au CNSM de Paris, en passant par un master au Royal College de Londres et un séjour Erasmus au sein de la Musikuniversität de Vienne. Du chant, cet instrument roi qui lui ouvre la voie vers ses affects les plus profonds, en jazz, chant baroque ou autre, toujours au service des textes qu'elle porte. Dès 2008, Elle crée son quatuor à cordes Agora avec lequel elle tournera pendant 5 ans (formation quatuor Ysaye, Proquartet, tournées Brésil, Japon) et suit en parallèle une formation de musicothérapie spécialité techniques psychomusicales. En 2012, elle s’oriente vers des formes de recherche entre théâtre et musique. En 2013, elle obtient un poste de co-soliste à l'Orchestre Dijon Bourgogne. Elle crée à la Scène Nationale de Marne la Vallée Chroniques Hawaïennes avec les Kaila Sisters, un spectacle musical jeune public qui est actuellement en tournée avec les Jeunesses Musicales de France. En 2021, son trio avec piano A. Storni sera en résidence au Théâtre de l’Aquarium.
    Clara Mesplé
    Clara Mesplé (1997) commence le violon à l’âge de six ans, et entre au CRR de Montpellier en 2006 dans la classe d’Anne Temperville, puis d’Anne-Marie Regnault. En 2014, elle intègre le CNSMD de Lyon dans la classe de Marianne Piketty et elle obtient son Master avec la mention Très Bien à l’unanimité. Elle poursuit ses études dans la classe de Peter Rainer (UdK). En 2013 et 2014 elle participe au Verbier Festival Junior Orchestra. En 2018 elle intègre l’orchestre Gustav Mahler Jugendorchester et la Seiji Ozawa International Academy Switzerland.  Elle co-fonde le Quatuor Confluence et remporte avec le 1er prix du Concours Tremplin jeunes quatuors de la Philharmonie de Paris, le Prix de la Bourse Fnapec et le Prix spécial ProQuartet. En 2019 elle crée le Quatuor Arlequin avec lequel elle remporte le 3ème prix du International Anton Rubinstein Chamber Music Competition 2019. Elle se produit aux cotés de Bruno Philippe, d’Agnès Sulem, de Yovan Markovitch et du collectif Fractales. En 2019, elle intègre la Gustav Mahler Academy, la Zermatt-Festival Academy etl’organisation Musethica-International. Elle remporte le Prix du Jury au concours Talents Classiques 2019.
    Elsa Moatti
    Violon Joël Klépal (2013) et violon Friedrich Meinel (1760)
    Elsa Moatti s’est formée au CNSM de Paris auprès de Stéphanie-Marie Degand en violon moderne et baroque, et d’Alexandros Markéas et Vincent Lê Quang en improvisation générative. Elle a étudié également à l’Académie Sibélius de Helsinki avec la violoniste Réka Szilvay. En baroque, elle participe à l’ensemble La Diane Française (S-M Degand), Les Talens Lyriques (C. Rousset), et à des spectacles d’Arnaud Marzorati. Elle est invitée à jouer en soliste les concertos de Mendelssohn et de Beethoven (G. Péron), et le concerto en sol majeur de Mozart (R. Pasquier). Elle se produit en France, en Chine et en Israël avec l’orchestre PSL (J.Farjot). Elle joue également en musique de chambre avec le pianiste Michalis Boliakis et la violoncelliste Juliette Salmona. Avec la pianiste Suzanne Ben Zakoun, elle forme un duo allant du répertoire classique à l’improvisation. En 2018, naît le Trio Hémisphères avec l’accordéoniste Théo Ould et le contrebassiste Pierre-Antoine Despatures, dans une démarche créative autour du répertoire savant d’origine populaire. Elsa enseigne le violon depuis 2018 au Conservatoire Maurice Ravel de Paris
    Laurent Pellegrino
    Né en 1986, Laurent Pellegrino est accepté en 2003 au Conservatoire à Rayonnement Régional de Paris dans la classe de Larissa Kolos avec laquelle il étudie pendant quatre ans. Tout au long de sa scolarité, il participa à différentes formations en musique de chambre telle qu’en sonate, trio avec piano, quatuor à cordes, quintette avec deux altos ou deux violoncelles ou septuor avec harpe. En 2007, Laurent Pellegrino est admis au Conservatoire National de Musique et de Danse de Lyon dans la classe de Marianne Piketty, Dominique Lonca et Nathalie Geoffray-Canavesio. Il a été invité la même année à se produire en récital dans le cadre du stage Musicora à Rouffach, ainsi qu’avec le Trio Steuermann en salle Molière à Lyon durant les Journées de la Musique de Chambre. Il a bénéficié des conseils d’Olivier Charlier, Petru Monteanu, Stéphane Piquard, Marc Danel et du Quatuor Ysaÿe. Son ouverture d’esprit et sa curiosité pour le répertoire classique et la musique contemporaine l’amène à se produire régulièrement avec l’Orchestre National de Caen et l’Ensemble Multilatéral.
    Louise Salmona
    Violoniste à l’Orchestre de l’Opéra National de Paris, Louise se produit  en tant que chambriste dans de grandes salles européennes telles que le Concertgebouw et le Muziekgebouw d’Amsterdam, la Chapelle Reine Elisabeth à Bruxelles, le Festival International de la Roque d’Anthéron, (Ensemble en résidence), le Festival Musica,  etc., ainsi qu’à plusieurs reprises sur France Musique. Elle est membre fondatrice de l’Ensemble Polygones. En tant que soliste, elle donne des concerts sous la direction notamment de Peter Csaba et de Mark Austin (assistant des BBC Proms), dans des concertos de Mendelssohn, Mozart, Bach et Vivaldi. Enfin, elle prête régulièrement son concours à des formations symphoniques prestigieuses telles que le Gustav Mahler Jugend Orchester, le London Symphony Orchestra, et le Royal Concertgebouw Orchestra. Louise est diplômée d’un Master et d’un Artist Diploma du CNSM de Lyon dans la classe de Marianne Piketty, et d’un Cycle de perfectionnement du Royal College of Music (classe de Daniel Rowland).
    Nicolas Sublet
    Diversité, sincérité et curiosité dépeignent la personnalité musicale de Nicolas Sublet. Ses études dans les plus grands conservatoires d'Europe (Genève, Lyon, Berlin, Aarhus) lui ont donné la volonté d'élargir son répertoire qui s'étend maintenant de la musique baroque à la création contemporaine ; de la performance en soliste à celle en musique de chambre ou en orchestre et du concert dans son format classique au spectacle vivant. Nicolas Sublet est actuellement violon solo de la Danish Sinfonietta, assistant de la classe violon et musique de chambre au Conservatoire Royal d'Aarhus, professeur d'orchestre de chambre, et professeur de violon dans un dispositif à vocation social. Il est également violon solo de l'Ensemble Microcosme à Genève et membre fondateur de l'Ensemble Hermes à Aarhus. Sa participation à de nombreux festivals de musique de chambre tel que Les Rencontres Musicales de Haute Provence lui donne la chance de jouer avec de grands artistes tel que Philippe Berrod, François Dumont, Raphael Merlin, Philippe Muller, Marianne Piketty, Jean-Guihen Queyras, Alexandre Tharaud, Antje Weithaas ou Tabea Zimmerman.
    altos
    Ricardo Gil Sánchez

    Ricardo a étudié à Barcelone aux côtés d'Ashan Pillai et de Jonathan Brown. Puis il s'est installé à Bâle pour son master acec Silvia Simionescu. Il y débuta ses études de musique ancienne, en entamant un parcours diplômant à la Schola Cantorum Basiliensis avec la violoniste Amandine Beyer, qui collabore avec des ensemble comme "Gli Incogniti" ou la "Geneva Camerata", à travers l'Europe, les Etats-Unis et Israël.

    Camille Chardon
    Camille Chardon, altiste formée au conservatoire de Nîmes où elle y obtient son DEM mention Très Bien à l’unanimité. Elle intègre par la suite un cycle de perfectionnement au conservatoire de Gennevilliers dans la classe de Pierre-Henri Xuereb, puis poursuit sa formation au Pôle Supérieur de Paris Boulogne-Billancourt, dans la classe de Louis Fima où elle y obtiendra son Diplôme National Supérieur Professionnel de Musicien. Enfin, dans le cadre d’un échange International à Montréal, elle a la chance d’étudier avec Jutta Puchhammer-Sédillot. Camille n’hésite pas à se passionner pour un large répertoire. C’est ainsi qu’elle s’intéresse particulièrement à la musique classico-romantique sur instrument d’époque (en se produisant régulièrement avec Les Siècles) mais aussi au Tango. Elle participe régulièrement à différents enregistrements ainsi qu’à des concerts sous la baguette de chefs prestigieux tels que François-Xavier Roth, Paavo Jarvi, Pablo Heras Casado, Josep Vicent...
    Marine Gandon
    Après avoir étudié avec Lawrence Power au Royal College of Music de Londres, Marine Gandon a obtenu son master d’alto mention Très Bien dans la classe de Jean Sulem au Conservatoire National Supérieur de Musique et de Danse de Paris. Elle y poursuit actuellement son cursus dans la formation au CA et en master de quatuor à cordes avec le Quatuor Tosca. Ce quatuor s’est produit salle Pleyel, aux Invalides ainsi qu’en direct sur France Musique. Marine a également fondé l’Élixir Trio en 2007 avec qui elle a travaillé dans la classe du Quatuor Ysaye au Conservatoire de Région de Paris. L’Élixir Trio, lauréat de l’Académie Ravel, du concours de la FNAPEC et de la St Martin Competition à Londres, a participé à l’Académie de musique de chambre du Festival d’Aix en Provence. Marine a aussi eu l’occasion de jouer avec des musiciens tels qu’Emmanuelle Bertrand, Sylvie Gazeau, Pierre-Henri Xuereb ou Roland Pidoux… Marine participe régulièrement à des concerts avec l’Orchestre de Paris, l’Orchestre National de France ou l’Orchestre de l’Opéra de Paris. Marine Gandon est lauréate-boursière de Mécénat Musical Société Générale pour l’année académique 2012/2013.
    Satryo Yudomartono
    Né à Bandung en Indonésie, Satryo est venu à Paris dans le but de perfectionner son parcours musical. Après avoir obtenu le Premier Prix de Violon, d’Alto, DNSPM de Violon et d’Alto Baroque, et la licence de musicologie il a vite trouvé ses repères en France. A l’alto, Satryo couvre toutes les périodes tandis qu’au violon, seul le répertoire précédent le XIXè siècle le passionne. Attiré par la musique orchestrale, il a su exprimer son talent au sein de nombreux orchestres renommés. Son caractère énergique et éclectique lui permet de se produire, d’une part en tant que musicien moderne mais aussi ancien, avec différents ensembles et orchestres dans de grandes salle renommées, tels que la Salle Pleyel, le Théâtre du Châtelet, l’Opéra Royale du Chateau de Versailles, Theatre des Champs-Elysées, la Philharmonie de Paris, Teatro Filarmonico di Verona … Il s’est notamment produit sur scène avec Sinfonia Pop Orchestra, Ensemble La Fenice, Theresia Orchestra, Simphonie du Marais, Le Concert Spirituel, Ensemble Marguerite Louise, Les Epopées, et Les Siècles.
    violoncelles
    François Gallon
    Instruments Antoine Lescombe et Jean-Paul Boury & Archets Claire Berget et Jean-Yves Tanguy
    François Gallon commence le violoncelle à l'âge de sept ans au conservatoire de Caen, il y poursuit un cursus complet avant d'intégrer durant deux années la classe de Véronique Marin au conservatoire de Rueil-Malmaison. Né dans une famille de musiciens jouant les musiques du XVe au XVIIIe siècle, c'est inévitablement qu'il se dirige vers le violoncelle baroque et la pratique des musiques anciennes sur instruments d’époque. Il s'y initie d'abord à l'académie de musique ancienne de Lisieux et auprès d'Emmanuel Balssa au conservatoire du 7e arrondissement de Paris ; puis obtient avec les plus hautes distinctions une Licence au CNSMD de Paris dans la classe de Christophe Coin et Bruno Cocset. Il se produit depuis régulièrement en France et en Europe, en tant que chambriste, continuiste ou tuttiste au sein d’ensembles et orchestres baroques de renom tels que l'ensemble Correspondances (Sébastien Daucé), Capriccio Stravagante (Skip Sempé), Le Poème Harmonique (Vincent Dumestre), La Symphonie du Marais (Hugo Reyne), le Galilei Consort (Benjamin Chénier), l’Ensemble Baroque Atlantique (Guillaume Rebinguet Sudre), ou encore Les Nouveaux Caractères (Sébastien d’Hérin).
    Albéric Boullenois
    Violoncelle de Joël Klepal.
    Albéric Boullenois commence le violoncelle à 5 ans à l’école de musique de Bayeux. Passionné par cet instrument, il quitte très tôt le domicile familial pour poursuivre ses études musicales à Caen avec Hélène Marie Foulquier Petite, professeur qui le marque beaucoup tant humainement que musicalement. Il étudie un an au Conservatoire Régional de Paris dans la classe de Marie Paule Milone avant d’entrer au Conservatoire National Supérieur de Paris où il se perfectionne actuellement auprès de Raphaël Pidoux. Parallèlement à ses études, Albéric Boullenois débute sa carrière essentiellement en musique de chambre, il joue régulièrement avec les membres du trio Wanderer, et a été invité à jouer dans de nombreux festivals tels que la Roque d'Anthéron et les Folles Journées de Nantes. Albéric se passionne également pour l'orchestre. Il joue avec l’orchestre de Caen, l'orchestre les Siècles et fait partie de  « la Diane Française » de Stéphanie-Marie Degand. Il aborde également le répertoire contemporain notamment avec l’ensemble Proxima Centauri.
    Laure-Hélène Michel
    Laure-Hélène commence le violoncelle à 3 ans dans la classe de Marie France Hubert. Elle continue ses études au CRR. de Lyon avec Patrick Gabard et obtient un master au CNSMD de Lyon, dans la classe d'Yvan Chiffoleau. La même année, elle entre au Mozarteum de Salzburg ou elle effectue un Postgraduate avec Giovanni Gnocchi, avant d’obtenir un deuxieme Master avec distinctions chez François Salque à la Haute Ecole de Musique de Lausanne. Laure-Hélène est également aux cotés du violoniste Renaud Capuçon au sein de son nouvel ensemble à cordes les Lausanne Soloists. Elle joue régulièrement en soliste auprès de l'Orchestre de Chambre de Lausanne, l'Orchestre-Opéra de Nice, l’Orchestre Symphonique des Alpes, l’United Strings of Europe, l’Orchestre Contrepoint (Montpellier)... Désireuse d’enrichir sa pratique musicale et de sortir des sentiers classiques, elle rejoint le Septet Bouclier. En 2019 elle forme un duo avec l’organiste Thibaut Duret. Elle enregistre son 1er album avec piano en 2018 (dédié à R. Schumann et J. Brahms) avec Theo Penven grâce à l’HEMU de Lausanne, album qui marquera la naissance du Duo Novae. Elle enregistre en 2019 un 2e album intitulé Evocations en duo avec sa soeur pianiste Aude-Liesse.
    contrebasses
    Adrien Alix
    Diplômé en contrebasse historique et violone (CNSM de Paris) ainsi qu’en viole de gambe (CRD Paris-Saclay), Adrien Alix se forme également avec des orchestres de jeunes (Jeune Orchestre de l’Abbaye, Academia Montis Regalis, Theresia Youth Orchestra...) sous la baguette des chefs les plus renommés de la scène baroque. Il se produit aujourd’hui dans différentes formations orchestrales comme la Cie La Tempête, les Folies Françoises ou le Parlement de Musique de Strasbourg. En musique de chambre, il explore des répertoires variés et originaux avec des partenaires de confiance : Body & Soul Consort (fusion jazz et baroque), The Smoky House (irlandais), Les chevelus tritons (duo viole de gambe et vibraphone) ou encore I Peregrini (musiques vocales italiennes du premier baroque). Adrien est également actif sur la scène théâtrale : il monte L’Orfeo de Monteverdi et Dido & Æneas de Purcell avec l’équipe Euridice 1600-2000 et la Cie Errance. Au sein du collectif Le printemps du machiniste, il crée la musique des Présomptions, saisons 1 et 2. Il participe en 2021 à l’Académie Baroque Européenne d’Ambronay placée sous la direction de Geoffroy Jourdain.
    Pauline Lazayres
    Après des études de chant lyrique et d’alto, Pauline Lazayres commence la contrebasse à 18 ans, et étudie au CNR de Boulogne dans la classe de Daniel Marillier. Elle y obtient son prix à l’unanimité avec les félicitations en 2011, ainsi que le premier prix au concours de cordes d’Epernay en 2012. Elle travaille par la suite avec de nombreux orchestres tels que l’Opéra de Paris, l’Orchestre Philharmonique de Radio France, l’Orchestre de Paris, l’Orchestre d’Auvergne… avant d’intégrer l’Orchestre National d’Ile de France en 2015, et d’en devenir co soliste en 2019. Parallèlement elle joue régulièrement dans diverses formations telles que les Frivolités Parisiennes, Le balcon, la compagnie de création lyrique Miroirs Etendus, ou des ensembles de musique de chambre comme TM+, L’ensemble Polygones, l’ensemble Variances.
    theorbes
    Elias Conrad
    www.eliasconrad.com

    Diplômé de l'Université Mozarteum Salzburg en guitare et luth, Elias Conrad continue ses études de luth à la Schola Cantorum Basiliensis. Il se produit régulièrement sur des scènes et festivals de renom comme MAfestival Bruges, Oude Muziek Festival Utrecht, Festival Barocco Alessandro Stradella di Viterbo e Nepi, Innsbrucker Festtage der Alten Musik et Festival Grandezza e Meraviglie. Il s'implique dans de nombreuses productions et enregistrements aux côtés d'artistes solistes renommés comme Andreas Scholl ou Tamar Halperin et de divers orchestres comme le Nordic Symphony Orchestra, Mozarteumorchester Salzburg, Ensemble Mare Nostrum, Vienna Morphing Orchestra ou Teatro Carlo Felice Genova. Il est lauréat et gagnant de plusieurs concours comme le Culture Prize 2017 Coburg, Music Culture Prize Saar 2019 Saarbrücken, Concorso di Musica Antica Maurizio Pratola 2019, L'Aquila et London Early Music Competition 2020. Il est directeur artitqiue de l'ensemble international Mozaïque, et cofondateur de plusieurs ensembles baroques ou jazz.

    Nicolas Wattinne
    C’est après des études en biologie et un prix de flûte à bec au conservatoire de Marseille que Nicolas Wattinne découvre sa vocation pour le luth et le théorbe. Il débute ainsi des études au conservatoire de Versailles, dans la classe de Benjamin Perrot, qui l’amèneront à suivre des master-classes de maîtres tels que Rolf Lislevand, Eric Bellocq, Pascale Boquet, ou encore Claire Antonini. Il se produit depuis quelques années en tant que continuiste et soliste avec divers ensembles tels que l’ensemble Elyma (G. Garrido), les Folies Françoises (P. Cohën-Akenine), l’ensemble Correspondances (S. Daucé), les Épopées (S. Fuget), les Pages et les Chantres du Centre de Musique Baroque de Versailles (O. Schneebeli), l’ensemble Voz Latina, Il BuranelloOn peut le voir également dans diverses productions théâtrales, au sein de la Compagnie Ah! et de la La Fabrique à Théâtre. Curieux et ouvert aux divers horizons musicaux, il explore les possibilités des cordes pincées anciennes en musiques contemporaines et improvisées.
    Damien Pouvreau
    www.damienpouvreau.com
    Musicien polyvalent (guitares classique, électrique, folk, baroque, basse, luth, théorbe et claviers), Damien Pouvreau se produit en France et à l’étranger, au sein de nombreux orchestres baroques et ensembles de musique de chambre avec lesquels il enregistre pour les labels Sony Music, Aparté Records, K617… Il est aussi musicien-comédien-chanteur pour le théâtre et pour de multiples projets transversaux.  De 2015 à 2019, il interprète, seul en scène, « 2710 JOURS DE MA JEUNESSE », une création scénique et musicale imaginée d’après les écrits de son grand-père, prisonnier pendant la Seconde Guerre Mondiale. En 2017, ce spectacle singulier est sélectionné par la Région des Pays de la Loire pour le Festival d’Avignon. De 2018 à 2020, il rejoint, en tant que musicien, la troupe de la Comédie Française dans La Nuit des Rois de W.Shakespeare mis en scène par Thomas Ostermeier. De janvier 2019 à octobre 2020, il assure les claviers, guitares et basse au sein du groupe de rock EIFFEL pour leur nouvelle tournée Stupor Machine. Damien Pouvreau est diplômé de l’ENM de Paris, des conservatoires de St Germain en Laye, Boulogne-Billancourt et du Conservatoire National de Région de Paris. Il enseigne depuis 20 ans dans les conservatoires de région parisienne et anime de nombreuses actions pédagogiques  auprès de jeunes enfants, adolescents et étudiants.
    clavecins
    Clément Geoffroy
    Clément Geoffroy commence le clavecin à huit ans au CRR de Nantes dans la classe de Jocelyne Cuiller. Après avoir obtenu son DEM, il étudie auprès de Bertrand Cuiller et de Frédéric Michel. Il intègre ensuite la classe de clavecin d’Olivier Baumont, de basse continue de Blandine Rannou et de musique de chambre de Kenneth Weiss du CNSMDP. Il obtient son Master en 2013 puis se perfectionne au CRR de Paris dans la classe de chef de chant de Stéphane Fuget. En novembre 2011 il remporte le Premier prix au concours de clavecin Paola Bernardi de Bologne. Continuiste très demandé, Clément Geoffroy collabore avec notamment Pygmalion, Correspondance, La Rêveuse, Opéra Fuoco, Fuoco e Cenere, Stradivaria, La Chapelle Rhénane… Il est membre fondateur de L’Escadron Volant de la Reine. En 2015 l’Escadron remporte le 1er prix et le prix du public au concours de musique de chambre du Val de Loire. Leur 1er disque, Notturno, est paru en 2016 chez Evidence et le second, Il Furibondo est paru au printemps 2017 chez B-Records. Avec Loris Barrucand, ils transcrivent et jouent la musique de Rameau, Jean-Féry Rebel, Boismortier. Clément joue aussi avec la claveciniste Gwennaëlle Alibert avec qui il a enregistré les concerti de Vivaldi.