• English
  • Actualité

    L’Heure Bleue est nommé aux Victoires de la musique classique !

     

    Ce début d’année s’accompagne une jolie nouvelle : notre album, L’Heure Bleue, sorti en juin dernier, est nommé aux Victoires de la musique classique !

    C’est une belle victoire pour ce programme qui rend hommage à Hildegarde de Bingen dont l’œuvre lumineuse est mise en résonance avec celle du Concerto Funèbre de Hartmann, appel à la résistance du compositeur allemand qui se veut également porteur d’un espoir et d’une profonde foi en l’avenir de l’humanité. En écho, les deux pièces pour octuor à cordes de Chostakovitch dédiées au poète Volodia Kurtchavov, en mémoire de cet ami décédé. Ces personnages visionnaires et leurs appels contre l’aveuglement ont servi de bases à Philippe Hersant qui a élaboré une création pour Le Concert Idéal, Une vision d’Hildegarde qui vient compléter ce programme.

    Nous comptons sur vous pour nous soutenir en regardant la cérémonie le 24 février sur France 3.

    L’Heure Bleue est disponible sur toutes les plateformes d’écoute : smarturl.it/HeureBleuePiketty

     

    La presse en parle déjà !

     

    📰 «Dans le Concerto funèbre d’Hartmann, Marianne Piketty y est irrésistible » Le Monde
    📰 5 étoiles ***** dans Classica !
    «La palette expressive de Marianne Piketty, soutenue par Le concert Idéal, fait de cette « Heure Bleue » un voyage intérieur d’une grande densité : refusant toute esbroufe démonstrative, elle donne des œuvres choisies une vision à la fois cohérente et profonde.» Classica
    📰 «De temps en temps, dans le monde de la musique classique, apparaît un album qui ne ressemble à aucun autre, aussi surprenant par l’originalité du concept que par son programme. L’Heure Bleue est de ce genre de réalisation, unique.» Audiokoneser
    📰 «L’Heure Bleue représente ainsi ce moment où le temps, comme la musique de cet incroyable ensemble, semble s’arrêter, se figer dans une sorte de grâce.» Hebdoscope
    📰 «Un disque riche et inspiré, qui invite à regarder au plus profond de soi-même.» ComposHer