• English
  • Vivaldi, l’âge d’or

    À l’âge d’or de la musique italienne, durant l’ère baroque, Venise brille de mille feux et l’on célèbre encore aujourd’hui le foisonnement artistique qui y régnait alors.

    En s’appuyant sur de nombreux documents inédits, Marianne Piketty et le Concert Idéal se lancent dans l’aventure d’un voyage au cœur de cette Ecole Vénitienne, ou tant de courants musicaux, parfois antagonistes, anachroniques se sont côtoyés, et ont laissé germer, sans tension, le tout et son contraire.

    Des fièvres virtuoses de Vivaldi à la solennité de Ziani, des affects de Strozzi aux danses de Turini, en saluant l’élan majestueux de Gallo, le Concert Idéal lève le voile sur un domaine où la raison cède souvent le pas aux sens et à la force de l’imaginaire.

    Avec une mise en espace et en mouvement imaginée par le chorégraphe Olivier Fourés, musicologue et spécialiste de Vivaldi, Le Concert Idéal célèbre l’Ecole Vénitienne avec des œuvres rares, parfois inédites, pour un vibrant hommage à la mosaïque sonore de la cité italienne :

    Ecouter en ligne

    « Aux XVIIe et XVIIIe siècles, la musique est partout à Venise, des temples aux salons, en passant par les chambres, rues, théâtre, canaux, navires et jardins. Autant de décors, auxquels s’ajoute une fameuse tradition : la polychoralité, c’est-à-dire la division des chœurs et orchestres dans différentes zones autour de l’audience, dans des galeries détournées, derrière des rideaux, arbres ou fontaines, en coulisse ou à contre jour.
    La mise en espace d’un programme vénitien est, d’une certaine manière, une condition essentielle pour goûter pleinement son esprit musical. »

    Olivier Fourés

    📰LA PRESSE EN PARLE📰

    « Une pause fraîcheur à Avignon » (Marie Gicquel, France Musique 2021)

    « La musique suffit ici à l’ardeur des sentiments, comme elle se suffit à elle-même dans les emportements virtuoses de Vivaldi » (Jean-Guillaume Lebrun, La Terrasse 2021)

    « La musique […] est explorée sous toutes ses coutures avec une grande finesse. Les musiciens […] dépassent la virtuosité et se font passeurs de merveilles » (Coline Robert, La Provence 2021)

    « Le Concert Idéal reflète dans son interprétation la vie battante et trépidante que menait la Venise marchande du 18ème siècle » (Guy Engels, Pizzicato 2021)

    « On reste bouche bée devant l’alchimie musicale » (Laurent Pfaadt, Hebdoscope 2021)

    « L’interprétation est, comme souvent chez Marianne Piketty et Le Concert Idéal, pleine de couleurs, de vivacité, de générosité et d’esprit » (Jérôme Gillet, Froggy’s Delight 2021)

    « Un moment hors du temps à savourer, un puissant coup de cœur pour ce festival Off 2021 » (Philippe Chassang, Tout est art Production 2021)